WordPress MU: Présentation générale

En juin dernier, les créateurs de WordPress annonçaient une « fusion » de WordPress et de WordPress MU. Nous n’avons pas encore de date, mais depuis la version 2.7, les évolutions de ces deux plateformes sont déjà synchronisées.
Pour anticiper un peu cette fusion, je me suis intéressé à cette variante MU en essayant de voir si elle pouvait nous ouvrir de nouvelles possibilités en terme d’application, de plugins, …
Avant d’étudier le potentiel d’une application, il faut d’abord la découvrir, c’est ce que je vous propose dans cette série d’article. Au menu du premier numéro: présentation de WordPress MU.

MU ?

WordPress MU est une version multi-blogs de WordPress.

WordPress permet de gérer un seul blog, avec un ou plusieurs utilisateurs (auteurs, administrateurs, éditeurs, …). Créer un blog supplémentaire avec cette plateforme passe obligatoirement par l’installation d’un nouveau moteur, avec une nouvelle base de données (de nouvelles tables, plus précisément). Les comptes utilisateurs sont spécifiques à chaque blog.

WordPress MU permet de créer et gérer plusieurs blogs à partir d’un même moteur. Les utilisateurs sont gérés au niveau de ce moteur, qui leur attribue des droits sur chacun des blogs crées.

WordPress MU peut être vu comme une enveloppe / surcouche de WordPress.

Pourquoi faire?

En première analyse, je vois principalement deux utilisations possibles pour ce type de produit:

  • Hébergement de blog: WordPress MU permettant de créer des blogs à la volée, il facilite la construction d’une plateforme d’hébergement de blogs. En quelques clics vous pouvez ajouter ou supprimer un blog, en lui désignant un administrateur,
  • Gestion de plusieurs blogs: gérer plusieurs blogs peut vite devenir un cauchemar. Il faut aligner les versions de WordPress et des plugins, maintenir les thèmes, maintenir et sauvegarder les différentes bases de données … Avec un seul moteur, et donc un seul ensemble de plugins, et une seule base de données, WordPress MU simplifie considérablement les tâches

Petite visite

Les quelques copies d’écran ci-dessous montrent les différences essentielles entre la version classique et MU. Les tests sont réalisés avec la version 2.9.1 RC1 de WordPress MU.

Ecran d'installation - Partie 1
Ecran d'installation - Partie 1
Ecran d'installation - Partie 2
Ecran d'installation - Partie 2
Ecran d'installation - Partie 3
Ecran d'installation - Partie 3

L’installation se fait quasiment automatiquement. Il suffit de créer une base de données dans MySQL, puis de remplir tous les champs des écrans précédents. Le script d’installation s’occupe du reste.

Page de login
Page de login

Sur l’écran de login, rien de différencie finalement, la version classique de la version MU.

La première connection est parfois impossible: l’écran de login boucle, sans message d’erreur particulier. J’ai trouvé deux solutions possibles:

  • d’abord vider le cache du navigateur avant d’effectuer l’authentification,
  • et si cette opération n’améliore rien, il faut modifier le fichier wp-config.php situé à la racine du blog, et ajouter les lignes suivantes:
define('ADMIN_COOKIE_PATH', '/');
define('COOKIE_DOMAIN', '');
define('COOKIEPATH', '');
define('SITECOOKIEPATH', '');

A partir de là, le site fonctionne, avec un blog par défaut, qui contient lui-même une structure par défaut.

Page publique par défaut
Page publique par défaut

L’interface d’administration du compte admin est la suivante:

Interface d'administration
Interface d'administration

Les menus sont très similaires à ceux de la version standard, à l’exception des premiers:

Menus spécifiques
Menus spécifiques

Les options au niveau du site sont assez nombreuses, et visent essentiellement à fournir des valeurs par défaut aux blogs qui seront crées par la suite:

Page des options - Partie 1
Page des options - Partie 1
Page des options - Partie 2
Page des options - Partie 2
Page des options - Partie 3
Page des options - Partie 3
Page des options - Partie 4
Page des options - Partie 4

L’ajout d’un blog se fait en remplissant simplement quelques champs:

Ajout d'un blog
Ajout d'un blog

Par défaut les blogs sont toujours attachés au même utilisateur. Pour une plus grande efficacité, il vaut mieux créer les utilisateurs avant le blog. De cette façon les administrateurs du blog en question, peuvent être directement désignés pendant la phase de création.

Si un utilisateur en a les droits, il peut très facilement passer d’un blog à un autre:

Passer de l'interface d'un blog, à celle d'un autre blog
Passer de l'interface d'un blog, à celle d'un autre blog
L'interface du blog crée précédemment
L'interface du blog crée précédemment

WordPress MU est conçu pour gérer des blogs appartenant à des personnes différentes: la sécurité est renforcée, notamment pour accéder à certaines fonctions, comme la gestion des thèmes et la gestion des plugins.

Page des plugins vérrouillée
Page des plugins vérrouillée

Activation de la page des plugins
Activation de la page des plugins

Avantages / Inconvénients

A l’usage, WordPress MU se différencie finalement peu de WordPress. Comme indiqué en introduction, depuis la version 2.7, les deux moteurs disposent de la même interface et quasiment du même code.

Pour un auteur, s’occupant seul d’un blog unique, WordPress MU n’a, aujourd’hui, aucun intérêt. Le produit n’exprime réellement ses capacités qu’avec plusieurs blogs.

Après quelques jours d’utilisation, mon analyse est la suivante:

Avantages

  • Gestion centralisée (des plugins, des utilisateurs, …),
  • Console unique pour tous les blogs gérés,
  • Création à la volée des blogs, sans installation particulière.

Inconvénients

  • Mutualisation des problèmes: en cas d’incident sur le moteur ou sur un plugin, tous les blogs sont touchés en même temps,
  • Conséquence de la phrase précédente: les mises à jour de plugin sont plus délicates. Il faut veiller à ce que la mise à jour ne perturbe aucun des blogs de la plateforme,
  • Plateforme légèrement plus consommatrice de ressources.

Quelques commentaires concernant l’installation: l’installation nécessite une plus grande préparation, et une anticipation de ce que pourrait devenir la structure de blogs (surtout côté DNS). Les pré-requis pour la version MU sont également un peu plus contraignants que pour WordPress.

Globalement, gérer plusieurs blogs depuis une console unique apporte un réel confort. Cette gestion centralisée peut faire perdre un peu de souplesse, si les blogs appartiennent à des personnes différentes, mais le gain de temps reste largement positif.

Petit reproche: je trouve personnellement que l’identification du blog en cours n’est pas spécialement évidente. Une erreur peut très vite arriver.

Que va apporter la fusion?

En premier lieu, la fusion intéresse les développeurs et les traducteurs: il est évident qu’avoir une seule branche à maintenir est plus simple et efficace. La remarque est également valable pour les développeurs de thèmes et de plugins, qui n’auront plus à tester la présence de telle ou telle plateforme.

Côté utilisateur, les bénéfices de cette fusion sont moins évidents: certes, ceux qui gèrent plusieurs blogs vont certainement apprécier, mais ils ne représentent pas la majorité des utilisateurs.

Pour moi, en facilitant la création et la gestion de plusieurs blogs, WordPress MU va ouvrir de nouveaux champs d’utilisation. Si l’on prend le cas de ce blog, par exemple:

  • Je classe mes articles dans 4 catégories relativement différentes: perso, techno, photo, développement. Cette structure n’est absolument pas optimisée pour le référencement. L’idéal serait d’avoir un blog par domaine (par catégorie). Avec WordPress MU, je pourrai le faire très facilement, avec en plus, la possibilité d’utiliser un thème différent pour chacune des catégories,
  • Le multilinguisme pourrait également être mieux géré, en utilisant un blog par langue.

WordPress MU ouvre une porte bien plus grande qu’il n’y paraît: nous pourrons par exemple, développer des plugins pouvant faire interagir plusieurs blogs.

Conclusion

Pour ceux qui ne la connaissent pas, WordPress MU semble être une version « mystérieuse ». Elle est vue comme une version plus complexe à gérer, et d’une utilité discutable pour le commun des bloggers.

En y regardant de plus prêt pourtant, très peu de chose la différencie de la version « standard » de WordPress, l’interface notamment, est quasiment identique.

La plus grosse différence se situe au niveau de l’installation. Elle est plus automatisée avec WordPress MU, mais nécessite une meilleure préparation, notamment d’un point de vue DNS, et serveur Web. La complexité ne se situe pas en fait au niveau de WP MU proprement dit, mais au niveau de la configuration du serveur Apache.

Dans un prochain épisode, nous regarderons ce qui se cache sous le capot.

7 thoughts on “WordPress MU: Présentation générale”

  1. I think WordPress.com is based on WordPress MU. But I suppose you want to use WP MU, not a blog inside WPMU.
    I am sorry but, except hosting services where you install WP MU yourself, I don’t know services providing WPMU to users.

  2. Je suis de ton avis.
    On ne sait finalement pas grand chose de ce que sera reellement la version 3.0. Je doute que cela soit juste une nouvelle version de WPMU, cela derouterait trop les utilisateurs. Il vaut donc mieux attendre, au moins une version Beta pour se faire une idee de la strategie a adopter.

  3. Merci pour ces précisions Emmanuel. Avant de tenter une « unification » de mes blogs je vais attendre la fusion wordpress et worpress MU en avril. Si cela n’est pas prévu de base, il y a aura rapidement une foultitude de plugins prévoyant ce cas, avec peut-être un plugin « billets relatifs » interblog…

  4. Bonjour Emmanuel,

    merci pour cet article de grande qualité (comme toujours). Je partage ton point de vue pour une optimisation SEO des catégories -> en blogs indépendants.

    J’aimerai te demander à ce propos comment est gérée les urls ? Peux t’on gérer plusieurs adresse de nom de domaine différent sur WordPress MU ? ? Par exemple : http://www.categorie1.com, http://www.categorie2.com etc ou bien est ce forcement des sous domaines du type categorie1.site.com categorie2.site.com ?

    Merci pour ta réponse,

    Benoist

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *