Processus de gestion des photos numériques

Processus de gestion des photos numériques

Lorsque l’on parle de photos numériques, l’une des remarques qui revient le plus souvent, est le temps nécessaire à leur gestion. Nous avons tous des semaines de photos « en attente ». Dans mon cas, après une rapide analyse, le temps passé est trop important, principalement parce que je n’ai pas de processus de gestion clairement défini. A chaque session, je me pose donc les mêmes questions, je n’utilise pas les mêmes étapes, ou les exécute de façon différente.
Je profite donc de la rentrée, et de la grande quantité de photos de vacances qui l’accompagne pour définir plus clairement mon processus de gestion des photos.

Photos numériques: le stockage

Photos numériques: le stockage

Le premier article de la série Gestion des photos numériques, porte donc sur le stockage. Pourquoi se poser cette question maintenant, alors que la plupart d’entre nous, ne s’en souciaient absolument pas avec l’argentique? Nous stockions simplement des centaines de négatifs dans une armoire sans prêter réellement attention de leur conservation.
Parce le numérique implique un plus grand nombre de risques: En argentique, nous n’avons, par exemple, aucun risque de défaillance technique, ni de vol. Les seuls vrais risques étaient l’incendie, ou l’inondation, qui sont heureusement très rares.


Gestion des photos numériques

Gestion des photos numériques

J’entame une série d’articles sur un sujet qui m’occupe l’esprit depuis un certain temps déjà: que faire des photos après la prise de vue? J’ai regroupé toutes les tâches de tri, classement, traitement sous la rubrique: Gestion des photos numériques.

Beaucoup d’articles se focalisent sur la prise de vue et l’édition des photos (photoshop est à la mode), mais les articles sur ce qu’il se passe après, sont beaucoup plus rares: Comment faire un tri efficace? Quelles sont les règles de classement? Comment stocker les photos de façon sûre? Le tout avec un budget accessible au commun des mortels.