Photo au flash: 9 règles essentielles

Le dernier article traitant des techniques photo, date maintenant de Août dernier. Cela ne veut pas dire que je ne travaille plus sur le sujet, mais simplement que j’ai moins de temps pour le faire. Je continue, malgré tout, à étudier la photo au flash, en lisant régulièrement des ouvrages, ou en consultant des sites qui parlent de ce sujet. Je vais notamment sur le site de Neil , qui vient de publier un article résumant quelques règles essentielles pour l’utilisation d’un flash.

Je vous ai déjà parlé de ce site, qui fait partie de mes références pour la photo au flash. L’auteur a publié un ouvrage sur le sujet, et prépare un livre sur le flash distant.

L’article résume la photo au flash en 9 points:

  1. Il est important de bien comprendre le rôle des trois paramètres d’exposition Ouverture, Vitesse d’obturation, et Sensibilité,
  2. Considérer deux expositions: celle provenant du flash, et celle provenant de la lumière ambiante,
  3. Nous devons trouver le bon mélange / équilibre entre ces deux sources (le flash et la lumière ambiante),
  4. La lumière ambiante est constante (continue), celle du flash est instantanée (courte),
  5. Nous avons trois paramètres pour contrôler l’exposition de la lumière ambiante (l’ouverture, la vitesse d’obturation, et Sensibilité),
  6. L’éclair du flash étant instantanée, la vitesse d’obturation n’a aucun effet sur l’exposition au flash,
  7. Si la vitesse d’obturation n’influence pas ou peu l’exposition au flash, il ne nous reste donc que l’ouverture et la sensibilité. Mais leur rôle varie en fonction du mode flash utilisé,
  8. La gestion du flash dans mode manuel et automatique est radicalement différente,
    • en mode manuel, l’exposition au flash dépend de l’ouverture, de la sensibilité, mais également de la distance sujet-flash, ainsi que de la puissance du flash,
    • en mode automatique, le boîtier et le flash travaillent ensemble pour fournir une exposition flash correcte: les paramètres ouverture et sensibilité ont donc une moindre influence, puisque
    • le mode manuel donne des résultats plus précis et constants, mais le mode automatique est plus facile et rapide à utiliser.
  9. Une exposition correcte est la somme de l’exposition au flash, et de l’exposition à la lumière ambiante.

Je vous laisse consulter le reste de l’article (en anglais), dont l’un des intérêts est de proposer des exemples illustrant bien la séparation des deux expositions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *