Les logiciels de photos HDR

Dans ce troisième épisode sur les photos HDR, nous allons parler des logiciels. Même si la technologie n’est pas nouvelle, elle reste relativement confidentielle par rapport à d’autres méthodes de retouche, popularisées par des logiciels comme The Gimp, PhotoShop, et d’autres. Les logiciels HDR sont toutefois assez nombreux, existent sur toutes les plateformes, et à tous les prix.

Les critères de choix

En première approche, le choix d’un logiciel HDR dépend, pour moi, de quatre critères:

  1. Les plateformes supportées (Windows, Mac OS, ou Linux),
  2. Les types de fichiers en entrée (JPEG ou RAW),
  3. L’ergonomie,
  4. La qualité des résultats obtenus avec les paramètres par défaut.

Dans un second temps, après s’être familiarisé avec les outils et la technologie, deux critères viennent s’ajouter:

  1. Le nombre de paramètres, ainsi que la liberté de les modifier,
  2. La qualité du résultat.

Le premier critère est assez évident: en fonction de votre plateforme de travail, le catalogue logiciel est plus ou moins fourni. Dans ce domaine, toutes les plateformes sont assez bien servies. Les Mac en particulier, ne sont pas oubliés.

Le second critère est lié à nos habitudes de travail, au matériel utilisé, à votre Processus de gestion des photos numériques. Je conseille personnellement de travailler en RAW quand cela est possible, mais rien n’empêche de travailler en JPEG, format que savent traiter tous les logiciels. Concernant le RAW, il faut être conscient qu’aucun traitement n’est possible avant le montage HDR, puisque les logiciels HDR (en tout cas ceux que j’ai testé) ne tiennent pas compte des paramètres issus de Camera Raw ou DxO.

Le HDR étant encore un domaine « un peu à part », l’ergonomie n’est pas forcement l’aspect le mieux traité. Nous trouvons donc de tout: du logiciel à l’ergonomie très étudiée, au logiciel en ligne de commande. Là encore, le choix doit se faire en fonction de vos goûts, et de votre méthode de travail. Si vous envisagez une utilisation fréquente du HDR, un outil en ligne de commande n’est peut-être pas ce qui se fait de mieux, à moins que vous puissiez le lancer directement depuis votre outil de retouche préféré.

Pour un débutant, il est toujours plus facile de démarrer une activité, lorsque le logiciel propose des résultats corrects dès le départ. Le résultat voulu, « optimisé » est obtenu ensuite en faisant bouger les curseurs autour des valeurs trouvées. Ce principe s’applique particulièrement au HDR, qui demande un peu d’expérience avant d’être maîtrisé.

Les logiciels

Faire un test exhaustif des logiciels existants me semble difficile, voir lourd, d’autant que je suis encore loin de maîtriser toutes les subtilités du HDR. Je vous propose donc une liste de logiciels, et des liens vers des comparatifs, ou des tests. J’ajouterai quelques commentaires sur les logiciels que j’ai réellement testé.

Logiciels Opensource Logiciels gratuits Logiciels payants
Qtpfsgui,

Hugin,

pfstools

Picturenaut,

FDRTools Basic,

HDRShop

Photomatic,

Photoshop CS (module),

PTGui Pro

Photogenics HDR

Les deux liens ci-dessous reprennent les logiciels listés précédemment, et tentent de comparer leurs fonctionnalités:

Quelques rapides commentaires généraux:

  • En dehors de une ou deux exceptions, les logiciels sont gratuits, ou abordables,
  • Beaucoup de logiciels payants proposent une version « Lite » gratuite,
  • Toutes les plateformes sont servis, sur 12 logiciels, 12 tournent sous Windows, 4 sous Linux, et 8 sous MacOS,
  • Beaucoup d’outils cumulent à la fois les fonctionnalités HDR, et la possibilité de faire des panoramiques. Je pense que les outils d’alignement doivent être les mêmes dans les deux domaines,
  • Certains logiciels proposent également des outils de retouche. Personnellement, je trouve cela inutile: pour la retouche, ces logiciels ne seront jamais aussi performants que votre propre outil de retouche (à moins que vous utilisiez MS Paint). Donc, en dehors de quelques fonctions, comme de recadrage, par exemple, je pense que la présence et le nombre de telles fonctions, ne doit pas être un critère de choix.

Quelques tests

Qtpfsgui

Ce logiciel est l’un des pionniers dans le domaine de l’image HDR. Le projet n’a pas bougé pendant assez longtemps, avant d’être repris. La dernière mise à jour (1.9.3) date du 29 Avril 2009.

Ecran principal de qtpfsgui
Ecran principal de qtpfsgui

A part un nom imprononçable, l’application est au niveau des logiciels commerciaux. Ce que l’on peut reprocher à l’application, c’est de ne pas avoir intégré l’étape d’alignement dans l’interface. Devoir lancer hdrprep en ligne de commande n’est pas très conviviale. La version 1.9.3 intègre la phase d’alignement dans l’interface graphique, et la phase de Tone Mapping propose un assez grand nombre de paramètre.

Pour le reste, les résultats sont tout à fait satisfaisants.

Les références:

FDRTools

Cela peut paraître curieux, mais ce que j’ai le plus apprécié dans ce logiciel, c’est sa documentation. Elle est très bien faite, et surtout, elle présente graphiquement le processus complet, et l’explique étape par étape.

Extrait de la documentation de FDRTools
Extrait de la documentation de FDRTools

Le premier contact avec le logiciel (version standard) est prometteur, l’interface semble claire. Le logiciel importe directement les fichiers RAW, via l’outil DCRaw. Pourtant, une fois les images choisies, les choses deviennent plus compliquées: l’interface n’est finalement pas très intuitive, et les temps de calcul sont vraiment trop longs (par rapport aux autres logiciels).

Concernant l’interface, il ne s’agit pas réellement d’un problème de clarté, mais plutôt de concept: elle est radicalement différente des autres logiciels, et demande donc plus de travail pour la comprendre.

Ecran principal de FDRTools
Ecran principal de FDRTools

Disponible gratuitement pour la version standard, et 60 Eur pour la version « Advanced » , FDRtools peut constituer un excellent choix, si l’on veut bien prendre le temps d’apprendre..

Références

Hugin

Hugin est le logiciel « qui monte » en ce moment. De plus en plus d’articles y font référence, j’ai donc essayé le logiciel avec une certaine impatiente, d’autant qu’il est opensource.

En fait, Hugin est, avant tout, un logiciel de panorama, qui intègre depuis peu des fonctionnalités HDR. Si la partie « panorama » est très bien faite (assez pointue cependant), la partie HDR n’est accessible que depuis la ligne de commande, ce qui concrètement le rend quasiment inutilisable, surtout pour un débutant. D’ailleurs, en y regardant de plus près, les auteurs du logiciel eux-mêmes ne mettent pas en avant les fonctionnalités HDR de leur produit.

Les références

Photomatic

Photomatix est LE logiciel de HDR, dans le sens ou il a longtemps été sans concurrence réelle. Le logiciel n’est proposé que dans une seule formule « Pro » pour environ 70 Eur HT.

Photomatix, phase 1: Génération de l'image HDR
Photomatix, phase 1: Génération de l'image HDR

Pour ce prix, Photomatix propose l’import des fichiers RAW, une alignement automatique des photos, et surtout un assez grand nombre de paramètres pour la phase de Tone Mapping. Ce dernier point constitue le point fort du logiciel, car il permet de visualiser quasiment en temps réel, le rendu final du montage.

L’interface est très sobre, mais efficace. Jusqu’à l’étape de Tone Mapping aucun paramètre n’est demandé. La phase d’alignement est transparente et me semble très efficace.

Photomatix, phase 2: Tone Mapping
Photomatix, phase 2: Tone Mapping

Si le prix est peut-être un peu élevé pour un débuter, je pense qu’il est tout à fait raisonnable pour celui (ou celle) qui souhaite vraiment se lancer dans la photo HDR.

Références

Conclusion

Ce type d’article doit normalement se terminer par l’inévitable réponse à la question Quel logiciel choisir?. Dans le cas présent, je ne peux pas répondre parce que

  • je ne maîtrise pas suffisamment la photo HDR pour donner un avis réellement significatif,
  • je n’ai pas effectué de tests approfondis avec tous les logiciels.

J’ai donc choisi de vous donner simplement quelques pistes, en fonction de vos besoins potentiels:

Condition Choix
Si vous voulez AB-SO-LU-ment un logiciel Opensource Qtpfsgui
Si vous utilisez Linux Qtpfsgui
hugin
Si vous êtres un accros des courbes FDRTools
Si vous voulez un contrôle total Photomatix Pro

Quel que soit le logiciel, la technologie HDR reste tout à fait abordable (Photomatic coûte moins de 100 Eur). Il existe des logiciels plus chers, bien plus chers même, mais je ne vois pas ce qu’ils peuvent apporter de plus que les logiciels cités ci-dessus pour une utilisation personnelle.

La photo HDR demande une certaine habitude, les essais sont donc importants: il ne faut pas hésiter à jouer avec les curseurs pour bien comprendre le rôle ou l’effet de chaque paramètre. Il faudra également faire quelques tests en faisant varier les écarts d’exposition: en fonction des scènes, des écarts de +/- 1 IL conduiront à de meilleurs résultats que des écarts de +/- 2 IL.

Personnellement, pour apprendre, je prends désormais systématiquement les scènes à fort contraste en mode braketing (+/- 1 IL en général), puis je cherche les réglages comme j’en ai l’habitude, en essayant de trouver le bon compromis, pour que la photo d’exposition moyenne soit correcte. De cette façon, au moment du développement, j’ai le choix entre utiliser le HDR, ou utiliser un développement standard.

Partager cet article