Les Jeux Olympiques

Jusqu’à présent je n’ai pas voulu m’exprimer au sujet des jeux olympiques en Chine. Les arguments des pro et des anti-boycott me semblaient recevables, et je n’avais pas vraiment d’opinion, considérant que boycotter ou ne pas boycotter ne changerait pas grand chose.
Mais la vision du parcours de la flamme en Grèce, puis en France a changé ma façon de voir les choses.

Je me suis, en fait rendu compte de la violence des réactions chinoises. Et s’ils se permettent une telle attitude sur un territoire étranger, on peut imaginer ce que cela peut devenir chez eux…

Mais que faire? Boycotter / Ne pas Boycotter?
En réfléchissant un peu, le boycott est le seul vrai moyen que nous avons!!! Toute manifestation en dehors de la Chine n’aura aucun effet, puisque la population chinoise n’en verra rien.

Il semble difficile de demander aux sportifs de boycotter les jeux: nous ne sommes plus en période de guerre froide, et les premières réactions montrent qu’ils ne veulent pas assumer des décisions qui ne sont pas les leurs.
Même si je ne comprends pas l’engouement des sportifs pour une compétition finalement (uniquement) très commerciales, je ne peux pas critiquer l’attitude de gens qui jouent leur carrière sur des années d’entraînement, et quelques secondes de compétition.

Côté politique le boycott de la cérémonie d’ouverture sera dérisoire. Remarquera-t-on l’abscence des chefs d’état étrangers? Les journalistes le signalerons certainement, mais ces chefs d’état sont-ils indispensables à la cérémonie? Certainement pas.
Doit-on attendre des actions plus fortes des états: les enjeux économiques et politiques sont trop importants.

En fait, toute tentative visant la Chine me semble vaine: le public Chinois ne voit rien de toutes les manifestations extérieures, et l’état chinois est aujourd’hui trop puissant pour que ce genre d’initiatives serve à quelque chose.
Même un boycott des produits chinois me semble illusoire: d’une part parce qu’il y en a tellement que dans certains domaines (le jeux par exemple), on ne peut quasiment rien acheter qui ne soit pas fabriqué en Chine, et d’autre part, parce que ces produits ne sont pas forcement identifiés comme étant fabriqués en Chine.
Les chinois sont aujourd’hui les maîtres du monde: ils ont l’argent pour financer les dettes des pays occidentaux, ils ont la croissance qui sauve le monde d’un crash généralisé, et ils ont des perspectives de développements intérieurs tels qu’ils n’ont pas besoin du reste du monde.

Mais je pense également que la Chine n’est pas forcement la bonne cible. La Chine est une didacture depuis longtemps, le Tibet est annexé depuis les années 50. La dictature ne s’est pas spécialement durcie, les chinois restent tels qu’ils étaient avant d’être choisis comme organisateur. Donc notre révolte est peut-être justifiée, mais un peu tardive, et je crains que la mobilisation actuelle ne disparaisse aussi vite qu’elle est apparue. Le vrai cynisme vient de l’organisation sportive qui a appuyé, puis voté pour la candidature de Pékin. Cette organisation va, de plus, faire de substantiels bénéfices sur le dos des sportifs, et en « oubliant » des droits de l’homme.

Logo Pekin 2008 de Reporter Sans Frontieres

L’expression de notre opposition doit donc se tourner vers le comité et les organisateurs, et il existe un moyen simple de les toucher: boycottons leurs sources de revenus, boycottons leurs sponsors. Les produits sont facilement identifiables, et sont en nombre relativement restreints.

Cela permettra peut-être de rendre le comité et ses sponsors plus attentifs aux conditions d’expressions et aux conditions de travail des pays candidats.

En signe de soutien au Tibet, vous pouvez également afficher le drapeau Tibetain que vous trouverez sur le site Tibet Info.

1 thought on “Les Jeux Olympiques”

  1. Je trouve ta réflexion intéressante. Effectivement, c’est très difficile de se prononcer pour ou contre le boycott des JO sachant que les cibles seront surtout les athlètes qui n’ont rien demandé.
    Je pense que c’est aux Etats de s’unir et de réagir au-delà des jeux pour faire pression contre la Chine. Le soucis c’est que l’économie dirige beaucoup de choses et donc faire pression contre la puissance chinoise peut avoir des répercussion et en plus avant que les états prennent parti dans la même direction, c’est pas gagné !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *