Androïd: premières applications sélectionnées

Comme vous le savez déjà, je me suis récemment équipé d’un smartphone sous Androïd. En dehors des fonctions de téléphone, qui reste quand même la base de mon utilisation, je découvre peu à peu tout le potentiel d’un tel équipement.

Depuis 1 mois maintenant, je parcours Google Play à la recherche des applications « indispensables », dont je vous présente ici, une première sélection.

Petit préambule avant de passer à la liste proprement dite: la vitesse d’évolution de l’Androïd Market est impressionnante. La liste des applications évoluent en permanence, ainsi que les applications elle-mêmes. Il se peut donc que certains remarques sur les logiciels ne soient plus valables au moment de la publication de cet article, alors qu’il a été écrit juste deux semaines plus tôt …

Dans la suite de l’article, les logiciels suivis de (inst.) sont ceux qui sont installés sur mon téléphone.

Information

Sur PC, ma source principale d’information est mon agrégateur de flux RSS. Sur Androïd, les deux applications retenues sont NewsRob, et Google Reader (inst.).

Elles font toutes les deux, le travail que l’on attend d’une application de ce type, notamment au niveau de la synchronisation. Au début j’utilisais plutôt NewsRob, mais il est un peu lourd. Maintenant, j’ai tendance à revenir à Google Reader, dont la synchronisation s’améliore nettement.

Au niveau de la presse écrite, les principaux journaux proposent leur propre application. Mais, pour ceux qui ne disposent pas de compte, le mieux est d’utiliser des « agrégateurs »: avec un ou deux logiciels, vous pouvez lire les articles de plusieurs dizaines de journaux:

Vie pratique

Voyages

En plus des applications de géo localisations, ou d’assistance à la navigation comme Google Maps, nous avons:

  • Trois applications de la SNCF: Horaires & Résa pour l’achat de billets,  SNCF Direct (inst.) pour l’information en temps réel, Compagnon qui donne les informations concernant le voyage en cours.
  • Pour les compagnies aériennes, il faut noter l’absence de notre compagnie nationale (mais est-ce une surprise?), alors que British Airways, ou Lufthansa proposent chacune une application (ainsi que beaucoup de compagnies américaines),
  • Pour le métro, l’application RATP (inst.) est un peu lourde, mais relativement complète, alors que TransParis s’adresse à ceux qui connaissent déjà le métro, mais veulent disposer des horaires,
  • Pour les grands voyageurs, nous avons également des outils comme:
    • TripIt, pour ceux qui veulent disposer des infos sur leur voyage, et les partager,
    • Worldmate, pour les horaires, les informations pratiques, mais aussi les reservations de dernières minutes,
    • Booking, l’application du site de réservation en ligne.

Blog

Des applications existent pour la plupart des plateformes de blog, comme par exemple: Joomla, DotClear, WordPress (inst.).

Pour les bloggeurs, il faut également noter la possibilité de consulter les statistiques de Google Analytics (inst.), ou de WP stats

Outils

  • HP 48 (inst.), une émulation de la célèbre calculatrice Hewlett-Packard,
  • Convertisseur d’unité (inst.): De nombreux outils de conversion existent. L’avantage de celui-ci est de regrouper plusieurs fonctions, en proposant des conversions de taux de change, de température, de poids, de volume, et même d’unités plus techniques, comme des coefficients de viscosité, de conductivité, …

Media sociaux

Les médias sociaux sont bien sur, présent sur la plateforme Android, mais l’offre n’est curieusement pas encore au niveau de plateformes comme l’iPhone. Twitter et Facebook proposent des applications à peine matures, et LinkedIn n’est présent que par l’intermédiaire d’un développeur tiers.

Lecture / Image / Son

Commençons par la partie la plus décevante de cette liste: les e-books. Je trouve que les logiciels ne sont pas à la hauteur, et l’offre littéraire est principalement anglophone. L’offre de livres francophones frise le ridicule (sauf pour ceux qui veulent lire les San Antonio, SAS ou la collection Arlequin).

L’application retenue est Aldiko eBook Reader (inst.). Au début, j’utilisais Moon+ Reader, mais j’ai fini par adopter Aldiko que je trouve plus agréable. Il propose de lire, à la fois des ouvrages téléchargés, mais également des fichiers au format epub, stocké sur la carte SD. Amazon est présent avec l’application Kindle, mais la bibliothèque est 100% anglophone.

Pour la visualisation d’images, le logiciel Gallerie proposé par défaut est suffisant pour la visualisation d’images locales, ou d’images stockées sur Google Picasa. Le logiciel Just Pictures! (inst.) permet d’aller au-delà, en proposant la visualisation des images venant d’autres comptes, notamment FlickR ou Facebook.

Bureautique

L’un des points les plus étonnants de la plateforme Android, est la faiblesse de son offre concernant l’agenda, et la gestion de contacts. Je n’ai toujours pas trouvé d’application qui puisse m’afficher une vue « à la Outlook », c’est-à-dire un mix entre les rendez-vous, et les tâches de la journée.

Néanmoins, certaines applications sortent du lot:

  • Calengoo (payant),
  • Jorte (inst.) est l’application qui propose les widgets les plus complets,
  • Color Notepad permet de coller des post-it sur le bureau du téléphone (que je vais abandonner au profit de SpringPad),
  • Sprindpad (inst.) permet de saisir des notes, des checklists, des tâches, d’y attacher des images ou des photos. Il s’agit d’un concurrent d’Evernote).

Catch note rend les mêmes services que SpringPad ou Evernote, mais propose une interface plus dépouillée.

En terme de bureautique, nous retrouvons les grands classiques tels que Documents to Go, Quick Office, ThinkFree Office, … Personnellement, je reste sur Documents to go (inst.), parce que j’utilisais déjà cette suite sur Palm, puis sur BlackBerry, et qu’elle m’a toujours donné entière satisfaction. Les documents peuvent être synchronisés avec Google Docs.

Jeux

Je ne suis pas un « gamer », ma sélection sera donc assez limitée dans ce domaine, d’autant que je pense personnellement que les SmartPhones ne sont pas forcement fait pour cela, les jeux

  • Demandent une puissance CPU importante, que les téléphones n’ont pas forcement tous,
  • Consomment énormément d’énergie, et donc réduisent l’autonomie,
  • Conduisent parfois à maltraiter les téléphones (attention notamment aux habitués des manettes de jeux)

Ma sélection:

Conclusion

Cette liste n’est, évidemment, pas exhaustive. Les applications qui restent sur mon smartphone répondent en général, à deux critères:

  • Elles sont utilisables: c’est à dire qu’elles sont stables, rapides et ergonomiques. Pour résumer, s’il me faut plus de temps que sur un PC pour obtenir ce que je veux, l’application n’est pas sélectionnée. Je fais également attention au coût énergétique de l’application,
  • Elles sont utilisées: c’est à dire que si je ne les ai pas fait fonctionner pendant un certain temps, je considère qu’elles ne me servent pas, et donc je les désinstalle (c’est le cas de TripIt et WorldMate par exemple).

Je publierai prochainement un comparatif d’outils pour la prise de note.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *