Android: Applications pour les photographes

Non, je n’ai pas changé d’avis: je reste convaincu que les téléphones ne sont pas des appareils photo. La question est plutôt de savoir si mon smartphone peut m’être utile lors de mes travaux photos, avant, ou pendant les prises de vue? Voici donc ma liste d’applications Android sélectionnées au fil des visites sur le market Google Play.

Pour ce type d’applications, la première impression n’est pas forcement enthousiaste: dans la catégorie Photographie, si l’on enlève les éditeurs d’images plus ou moins farfelus, et les japonaises en maillot de bain (fonds d’écran), il ne reste plus grand-chose.

Ma recherche a suivi principalement trois axes:

  • Préparation des prises de vue,
  • L’aide à la prise de vue,
  • Les outils d’apprentissage / la documentation.

Préparation

Pour les photographes de paysages, l’important est souvent le lever et le coucher du soleil, avec deux questions: a quelle heure, et quelle direction. Pour moi, l’application de référence dont j’avais déjà parlé sur ce blog, est certainement Photographer Ephemeris, dont la version Android vient enfin de paraître.

TPE n’existant sur Android que depuis assez peu de temps, le champ est resté libre pour d’autres éditeurs, qui ont publié des applications plus ou moins réussies:

Changement d’environnement, passons du paysage au studio:

Pour ce type de photo, surtout lorsque l’on débute, il est utile de préparer des schémas d’éclairage à l’avance, et/ou de conserver les montages utilisés pendant la séance pour pouvoir ensuite « débriefer ». Pour la saisie de schémas, il existe deux applications assez comparables:

La première est gratuite, la seconde existe en deux versions: Lite gratuite, et Pro payante. Studio Buddy permet d’associer le schéma, à une photo du montage lui-même, et au résultat. Ma préférence va vers Lighting Studio, principalement pour l’ergonomie, et à cause des trop grandes limitations de la version gratuite de Studio Buddy.

Lighting Studio

Dans cette rubrique, je citerai également un troisième application: SLR permet de construire des schémas d’éclairage, mais surtout de les simuler.

Ce qui m’étonne le plus dans ce produit, est la rapidité de calcul du résultat de l’éclairage. Gratuite il y a quelques mois, l’application est devenue payante. Pour moi, le produit est plus utilisable sur tablette que sur smartphone.

L’aide à la prise de vue

J’ai placé dans cette catégorie, les applications d’aide à la définition des paramètres de prise de vue. Les logiciels sont relativement nombreux, mais proposent tous à peu près la même chose. La différence se situe au niveau de l’ergonomie, plus ou moins efficace.

Profondeur de champ, hyperfocale, angle de champ

Photography Calculator (appli payante) se distingue par une ergonomie agréable: les écrans sont synthétiques, et donc facilement lisible en toute circonstances. J’apprécie particulièrement la page « Field of view » qui permet de calculer simplement le nombre de vues nécessaires pour couvrir l’angle de champ voulu.

Dans le même genre,

Vous avez également Dof Master, mais qui n’est pas une application, mais des pages web optimisées pour un usage depuis un smartphone.

L’exposition

Photo Exposure Calculator est intéressant pour son ergonomie. Un débutant souhaitant bien comprendre l’exposition dispose, avec cette application, d’un écran mettant en relation l’exposition ambiante, et les trois paramètres (vitesse, ouverture et sensibilité).

Photo Exposure Calculator

Dans le même genre, Exposure tient compte des filtres, ou des décalage d’exposition. L’avantage que j’y vois pour les débutants (et peut-être les autres), est qu’il tient compte de tous les rôles de chaque paramètre: l’ouverture intervient dans l’exposition, mais également dans la profondeur de champ, de même, la vitesse intervient également dans l’exposition, mais sert également à figer, ou non le sujet.

Curiosité: les applications qui tentent de transformer votre smartphone, en cellule de mesure d’exposition. J’en ai trouvé trois:

J’ai testé la dernière, plus par curiosité que par pure utilité. Pour une situation donnée, j’ai comparé les mesures de mon boîtier, et les mesures , par rapport à des scènes …

Les couteaux suisses

Pour ceux qui ne veulent pas s’embarasser de multiples applications, certains développeurs proposent des tout-en-un.

Dans ce domaine, l’application la plus complète est certainement Photo tools.
A première vue, la liste des fonctions est impressionnante:

  • Calcul de profondeur de champ, d’hyperfocale, …
  • Calculs d’exposition (y compris à partir de photos prises par le smartphone),
  • Calculs d’exposition au flash,
  • Intervalomètre,
  • Heures de lever et coucher de soleil et de Lune,
  • Charte de gris,
  • Niveau (pour obtenir l’horizontale parfaite),
  • Un cahier de note, et un gestionnaire de checklist,
  • Des idées photos pour certaines catégories.

L’idée est d’avoir, au même endroit, tous les outils dont un photographe pourrait avoir besoin. Dans la pratique, seuls quelques outils sont à la fois pratiques et utilisables. Dans le rayon fonction « bizarre », la charte de gris: quel résultat peut-on attendre d’un écran de smartphone, non étalonné, et donc la dalle est brillante …

La prise de vue proprement dite

Pour ceux qui possède un Canon EOS, l’application incontournable sera sans doute: DSLR controller. Aujourd’hui, les pré-requis sont contraignants, et l’application ne fait rien d’autre que ce que l’on peut faire directement sur l’appareil. Mais imaginez le potentiel d’une telle application qui peut se transformer en super-télécommande pour la photo (avec intervalomètre par exemple), ou en écran de visualisation pour la vidéo…

 

DSLR Controler

 

Apprentissage / Documentation

Lorsque j’ai commencé à travailler sur cet article, j’ai trouvé de nombreux petits guides, censés être capables de nous aider dans des cas particuliers (situation non rencontrées pour la première). Je n’ai malheureusement pas trouvé de guide réellement intéressant. J’ai même un doute sur l’utilité de tels outils par rapport à des e-books.

Je vous donne malgré tout, les quelques références trouvées:

Inconvénients communs à tous ces produits: ils sont en langue anglaise, payants (sans version Lite pour les évaluer).

Conclusion

Je reste sur ma première impression, l’offre ayant quelque chose de frustrant: les applications intéressantes ne sont pas si nombreuses, et la plupart sont décevantes, principalement à cause d’un manque d’ergonomie. Je pense d’ailleurs que la vrai question est là: les smartphones sont-ils réellement le bons support? Est-il effectivement pratique/ergonomique de sortir son smartphone, ouvrir une application, la consulter ou la paramétrer, … lorsque nous sommes en prises de vue?
La réponse est certainement non: une sortie/séance photo se prépare, et la consultation d’une application ou d’une documentation doit se faire en amont. Il faut donc se concentrer sur les applications qui ont une valeur ajoutée en situation de mobilité.

Malgré tout, le bilan est loin d’être négative, car nous avons quelques pépites, notamment Photographer Ephemeris, ou DSLR controller.

Ma sélection finale est donc:

  1. Photographer Ephemeris,
  2. Photography Calculator,
  3. Photo Exposure Calculator,
  4. Photo tools

Je garde DSLR controller à part, car l’application n’est pas disponible sur tous les smartphones.

3 thoughts on “Android: Applications pour les photographes”

  1. Bonsoir,

    Je ne connais pas d’outil sur Android capable de faire cela. J’ai des doutes sur la capacité du Galaxy a réaliser ce genre d’opération surtout à partir de fichier RAW. Les logiciels HDR dsponibles sous Android, traitent les photos issues du téléphone. Avec un 600D, nous parlons de 18 millions de pixels.

    Pour un long voyage, je recommenderais plutôt d’emmener de quoi vider les cartes memoire (comme ICI par exemple).

    Emmanuel.

  2. Bonjour,
    Je vais partir en tour du monde avec un reflex numérique et je n’aurai donc pas d’ordinateur avec moi. Je me demandais si tu connaissais (ou quelqu’un d’autre qui lirait ce commentaire) une appli android ou iphone qui permette de merger des photos pour faire du HDR. Il existe bien des applis qui font du HDR à partir d’une photo (ou plusieurs, je n’ai pas regardé le fonctionnement en détail) prise avec le smartphone. Mais est-ce que, si j’ai pris mes 3 photos avec mon reflex (1 sous-exposée, 1 normale et 1 sur-exposée), je peux les transférer donc sur mon smartphone et faire le merge dessus? Le galaxy s3 étant quand-core et avec pas mal de RAM, je pense qu’il a les capacités de le faire mais une appli existe-t-elle? Si oui, est-ce que je peux bien importer la version RAW de mes 3 photos et non JPEG? Je débute (enfin je vais débuter dans quelques jours avec un 600d et un objectif 18-200 IS) et y a-t-il éventuellement d’autres applis pour obtenir d’autres effets dans la même veine que le HDR?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *