Android: 3 outils pour prendre des notes

Pour compléter ma panoplie d’applications Androïd, je cherchais une application de prise de note. Le crayon/papier reste toujours la méthode la plus simple, mais elle implique au final une seconde saisie « numérique ».

J’ai démarré cet article avec la découverte de deux plateformes: Catch Notes, et SpringPad, que j’ai ensuite voulu comparer à Evernote, la référence dans ce domaine.

Mon objectif est de disposer d’un outil me permettant de noter mes idées à la volée.

  • Saisie sur un smartphone, finition sur PC,
  • Petites notes texte ,éventuellement accompagnées d’une photo,
  • Une ou deux notes par jour,
  • Stockage limité dans le temps: lorsque l’idée est utilisée (ou publiée), elle est effacée.

Tout en essayant de rester le plus généraliste possible, la comparaison s’appuie principalement sur ces besoins.,

Les trois produits comparés sont donc:

  • Evernote,
  • Catch Note (l’outil n’existe plus),
  • SprindPad (l’outil n’existe plus).

Catch Notes, et SpringPad s’inspirent en très grande partie de Evernote, pionnier et leader du domaine. Ces trois produits proposent à peu près les mêmes fonctionnalités: saisie de notes, classification, association de photo, ou d’extraits de sites Web (Web clipper), …

EverNote

Commençons donc par le leader. Evernote s’est développé assez rapidement, grâce à une bonne campagne marketing, et à de bons relais de la blogosphère. Comparé à Catch et SpringPad, Evernote a déjà atteint une certaine maturité: il dispose de fonctions d’import/export, d’une API, qu’utilisent un certain nombres d’applications tierces.

Comme beaucoup de produits « établis », Evernote ne souffre pas de réels défauts, hormis le prix de son abonnement Premium, nécessaire à la consultation offline des notes (pour les clients mobiles).

Avantages

  • L’application dispose d’un large éco-système (nombreux partenariats),
  • Le produit existe en français,
  • Possibilités d’import/export assez nombreuses, et disponibilité d’une api pour cela,
  • Multiples moyens d’accès: client lourd, interface web, applications pour Smartphone, …
  • Possibilité de notes manuscrites (saisie libre de schéma graphique, écriture, …)

Inconvénients

    • L’édition du contenu « offline » n’est disponible qu’avec la version Premium (payante, 5$ par mois, ou 45$ par an),
    • Toutes les applications ne donnent pas accès à toutes fonctions (cas des notes manuscrites par exemple).

Pourquoi le mode « note manuscrite » n’existe-t-il pas sur les clients mobiles (dans celui d’Android en tout cas)

Catch Note

Par rapport à la concurrence, le produit s’appuie sur deux concepts:

  • La simplicité, et la légèreté de l’interface d’une part,
  • La saisie des tags directement dans le texte, d’autre part.

Catch note ne dispose pas de client « lourd », l’accès au service s’effectue grâce à une interface Web, aux extensions pour les navigateurs, ou les applications Androïd ou iPhone. L’interface est dépouillée, et simplifiée à l’extrême, ce qui permet d’aller droit à l’essentiel.

Lors de la saisie d’une note, il suffit de faire précéder un mot du signe # pour qu’il devienne un mot-clé. Cette technique permet l’association des mots-clés au fil de la saisie, ce que je trouvais très intéressant au départ. Après quelques manipulations, le système peut se révèler lourd, et même ingérable à terme, parce qu’il faut parcourir les textes si l’on veut ajouter/enlever/modifier un mot-clé.

Avantages

  • Simplicité,
  • Les applications mobiles peuvent travailler offline, et même sans compte Catch,
  • Catch conserve le format des notes, notamment celles écrites en html

Inconvénients

  • Le système de tag,
  • Pas d’application pour PC ou Mac, donc pas de mode offline lorsque l’on travaille avec un portable,
  • Les possibilités limitées d’import/export (csv seulement),
  • La synchro est lente, et pas toujours efficace

Dernière minute: Catch propose maintenant une version pro, avec une limite de stockage à 1 Go (au lieu de 70 Mo), et la possibilité d’attacher n’importe quel type de document (la version gratuite permet d’attacher des images, et une note vocale).

SpringPad

SpringPad est l’application qui ressemble le plus a Evernote. Sa particularité est de proposer

  • des objets autres que des notes: checklist, contacts, bookmarks, recettes de cuisine, …
  • la gestion des tâches (synchronisées avec Google Calendar)

Ces fonctions me semblent être un vrai plus: dans un même dossier, ou pour un même sujet, nous pouvons avoir les notes, des listes de tâches à faire, des contacts, des favoris, … ce qui évite l’utilisation de plus applications.

De plus, SpringPad propose pour certains types, un interfaçage avec des services ou sites Web, pour faciliter la création des notes. Un des exemples cités sur leur blog est le cas des recettes de cuisine: si vous visitez un site de cuisine, vous pourrez créer automatiquement la fiche de la recette souhaitée, grâce à une extension de votre navigateur. Les différentes parties de la recette (ingrédients, mode opératoire, …) seront directement intégrées au bon endroit dans la note.

L’interface web est esthétiquement très réussie, même si l’ergonomie mériterait encore quelques améliorations.

La synchronisation est transparente, contrairement aux autres produits pour lesquels les phases de synchro génèrent quelques temps d’attente.

Avantages

  • Sur les smartphones, les documents sont consultables offline,
  • Tâches, checklist, favoris, contacts, …
  • Synchronisation transparente

Inconvénients

  • Le produit est très jeune: il ne dispose pas encore de fonctions d’import/export, ni d’API,
  • Pas d’application pour PC ou Mac, donc pas de mode offline lorsque l’on travaille avec un portable,
  • La fonction recherche ne donne pas, parfois, de résultats très probants,
  • Quelques petites incohérences dans la classification
    • Les tags sont organisés « par carnet »: un tag crée dans un carnet, ne sera visible que dans celui-ci, contrairement à Evernote ou les tags sont visibles depuis tous les carnets.
    • La classification des tâches se fait avec les catégories de Google Calendar

Et Google Notebook !

Google Notebook est un produit, à priori, similaire à ceux comparés dans cet article. Je l’ai exclu du comparatif pour plusieurs raisons:

  • d’un point de vue des fonctionnalités, et de son ergonomie, il est maintenant très en retard,
  • il ne dispose pas d’applications pour mobile

Le produit semble dépassé, son seul avantage étant d’être interfacé avec les autres applications de la planète Google.

Conclusion

Si l’on reste aux niveaux des détails, il est très difficile de faire un choix. Ces applications se ressemblent, tout en apportant chacune de petites fonctions que les autres n’ont pas.

Pour les différencier, j’ai tenté d’isoler leurs principales caractéristiques:

  • Evernote a été concu au départ, pour une utilisation sur poste fixe (présence du client lourd), pour ensuite fournir des outils Web et « mobiles ». L’utilisation optimale de l’outil reste, à mon sens, sur PC ou Mac. Inversement, Catch Notes et SpringPad ne disposent pas de client lourd, mais d’une application Web: ils sont donc plus orientés « mobilité »,
  • Evernote atteint déjà une certaine maturité, et bénéficie d’un éco-système important, alors que Catch Notes et SpringPad n’en sont qu’au début de leur développement.
  • SpringPad se différencie des deux autres en allant au delà de la prise de note: nous pouvons regrouper au sein d’un même dossier, contacts, bookmarks, checklist, tâches, et notes.

Nous pouvons donc avoir une grille de comparaison de ce type

  • Si vous envisagez de travailler en poste fixe, sans besoin de consulter vos notes « offline », choisissez plutôt Evernote,
  • Réciproquement, si vous êtes plutôt un utilisateur mobile, optez pour SpringPad ou Catch Notes: vous pouvez, sans abonnement particulier, créer / modifier des notes « offline », puis les synchroniser une fois connecté,
  • Si vous envisagez une utilisation intensive, ou professionnelle du produit, alors dirigez vous plutôt vers Evernote (et sa version Premium),
  • Inversement, si vous êtes utilisateur occasionnel, SpringPad et Catch Notes correspondront à vos besoins,

En conclusion de cette comparaison, je propose donc un tableau:

Poste fixe Mobile
Utilisation occasionnelle SpringPad Catch Notes
Utilisation régulière SpringPad / Evernote SpringPad / Catch Notes
Utilisation intensive/pro Evernote Evernote

Pour une utilisation régulière, j’ai placé SpringPad en première position car il propose autre chose que la simple saisie de notes (checklists, tâches, bookmarks, contacts, …). Cet aspect tout-en-un est vraiment pratique, et efficace. L’interface et l’esthétique rendent le produit très agréable à utiliser.

Catch Notes, dont l’interface est plus dépouillée, est très efficace pour la saisie occasionnelle de petites notes texte. Je le conseille donc pour une utilisation occassionnelle. Pour une utilisation plus régulière, il faudra faire attention au classement, le système de tag pouvant vite devenir un vrai cauchemar.

Pour une utilisation professionnelle / intensive, Evernote reste devant, principalement en raison de ces capacités d’import/export, et son environnement. Du point de vue de la pérénité, Evernote semble mieux placé que les concurrents qui ne font que démarrer leur activité. Par contre, il faudra disposer d’un compte « Premium » pour bénéficier pleinement de toutes les fonctionnalités.

4 thoughts on “Android: 3 outils pour prendre des notes”

  1. J’ai découvert Memability il y a quelques temps après avoir essayé de nombreuses autres applications de prise de note et je vous conseille d’y jeter un oeil. Pour moi c’est de loin l’application de prise de note la plus prometteuse sur le marché. Elle allie simplicité d’utilisation, efficacité avec un design épuré et très beau. En plus il est très facile d’organiser ses notes de façon hiérarchique et de les déplacer d’un endroit à un autre, ce qui en fait le parfait outil pour créer des listes et les mettre à jour. Pour ne rien gâcher, elle est gratuite! 🙂

  2. rien de mieux que evernote a mes yeux,surtout car multiplateforme et lorsque l’on est un ancien utilisateur forcement on aime y rester

  3. Les notes peuvent être imprimées depuis un PC ou un Mac (via le navigateur, ou le client lourd, dans le cas de Evernote).
    Sinon, il existe des solutions, comme Google Cloud Print (gratuit, mais nécessite Google Chrome), ou PrintBot, ou Printer share (payant), mais je ne l’ai pas essaye.

  4. Bonjour et merci de ce comparatif

    Il y a t il une des applications qui permettent d’imprimer les notes.
    (de préférence gratuite)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *