Actualités interdites aux mineurs

En voiture, j’écoute souvent la même radio, une chaîne d’information continue bien connue. Un matin, en emmenant mes enfants à l’école, j’écoutais la litanie malheureusement habituelle: tremblement de terre, cyclone, crise financière, automobilistes tuant des piétons, procès pour maltraitance d’enfant … lorsque mon fils aîné me pose une question qui m’a effrayé: «Dis papa, est-ce que c’est vrai tout ce qu’ils disent à la radio? »J’ai aussitôt commuté sur une chaîne musicale, en essayant de dédramatiser la «vérité» donnée par cette radio.

Nous étions conscients que nos enfants ne devaient pas regarder la télévision. Ils ne regardent, dans 95% des cas que des DVDs, et dans les 5% restants, une chaîne « jeunesse ». Mais nous n’avions finalement pas intégré que nous devions filtrer les informations elles-mêmes.

Au delà de l’aspect visuel, les informations seules peuvent choquer, interpeller des enfants en âge d’écouter. Mes enfants ont aujourd’hui 3 et 6 ans, et il me semble prématuré de leur expliquer des violences dont ils ne peuvent comprendre ni les motivations, ni les conséquences.

Mais comment les mettre réellement à l’abri de l’actualité, alors qu’elle apparaît partout: à la télévision bien sûr, mais également

  • dans les magazines ou les journaux que nous pouvons acheter,
  • sur les publicités pour les médias (journaux, télé …),
  • à la radio.

L’autre question qui vient ensuite est, comment leur apprendre à se détacher de cette violence quotidienne, sans pour autant basculer dans l’indifférence, ou l’empathie?

Si vous avez des réponses …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *